café-débat

 

Le prochain café-débat aura lieu le 23 janvier 2017 à 12h15, salle de conférences de la BU, bat. 407, faculté des sciences

 

Consommer des insectes demain, de la tradition africaine aux enjeux d'avenir.

 

Considérés par certains comme une des solutions aux problèmes causés par la croissance constante de la demande en protéines animales impliquant des impacts majeurs en termes environnementaux (production de gaz à effet de serre, consommation en eau, mobilisation de grandes surfaces de terres arables) les insectes comestibles font l´objet d´un vaste débat dans le public depuis quelques années. Pratique ancestrale dans de nombreuses régions d'Afrique, la consommation d'insectes connaît des vicissitudes diverses, abandon de la pratique, régression des populations d'insectes, regain d'intérêt face à la crise économique. Comment proposer des solutions nouvelles pour adapter cette ressource aux défis alimentaires et économiques du XXI° siècle ?

 

 

Philippe Le Gall est entomologiste à l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD), spécialiste de la biodiversité et de l'écologie des insectes africains. Ses travaux ont porté sur les relations plantes-insectes et sur la biogéographie et l'écologie des communautés des insectes africains. Il s'intéresse aujourd'hui aux interactions insectes-Homme à travers les insectes comestibles, le rôle des insectes dans la circulation de bactéries pathogènes chez l'homme et la faune domiciliaire d'insectes en Afrique Centrale.

 

_______________________________________________________________________________________

Archives :

café-débat du 5 décembre

Domestiquer le vivant ? Les enjeux des nouvelles techniques de modification génétique.
Par Virginie Orgogozo-Courtier

                                       

 

 



La biotechnologie CRISPR/Cas-9, qui permet d'éditer facilement les gènes comme on le souhaite, est en train de révolutionner nos relations avec le monde vivant. Une nouvelle application de CRISPR/Cas-9 publiée en 2015, appelée « forçage génétique », présente des enjeux et des risques préoccupants pour l'environnement. Quelle est cette nouvelle technologie ? Quels sont les risques et enjeux ? Que pouvons-nous faire ?
http://www.normalesup.org/~vorgogoz/gene-drive2.html

                           

 



Virginie Courtier-Orgogozo est chercheuse en biologie à l'Institut Jacques Monod, à Paris. Son équipe étudie les mutations responsables des différences entre les espèces afin de mieux comprendre notre évolution passée et future. Elle a reçu la médaille de bronze du CNRS et a été élue "Jeune femme scientifique de l'année" en 2014.
https://virginiecourtier.wordpress.com/
Twitter @Biol4Ever

Café-débat du 16 janvier 2017 Consommer des insectes demain, de la tradition africaine aux enjeux d'avenir. Considérés par certains comme une des solutions aux problèmes causés par la croissance constante de la demande en protéines animales impliquant des impacts majeurs en termes environnementaux (production de gaz à effet de serre, consommation en eau, mobilisation de grandes surfaces de terres arables) les insectes comestibles font l´objet d´un vaste débat dans le public depuis quelques années. Pratique ancestrale dans de nombreuses régions d'Afrique, la consommation d'insectes connaît des vicissitudes diverses, abandon de la pratique, régression des populations d'insectes, regain d'intérêt face à la crise économique. Comment proposer des solutions nouvelles pour adapter cette ressource aux défis alimentaires et économiques du XXI° siècle ? Philippe Le Gall est entomologiste à l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD), spécialiste de la biodiversité et de l'écologie des insectes africains. Ses travaux ont porté sur les relations plantes-insectes et sur la biogéographie et l'écologie des communautés des insectes africains. Il s'intéresse aujourd'hui aux interactions insectes-Homme à travers les insectes comestibles, le rôle des insectes dans la circulation de bactéries pathogènes chez l'homme et la faune domiciliaire d'insectes en Afrique Centrale.