Décès de Jean-Luc Rossignol

 

C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris hier le décès de Jean-Luc Rossignol.

Jean-Luc Rossignol a été Professeur de génétique à l’Université Paris Sud, Université dans laquelle il a obtenu son doctorat en 1967. Il y a dirigé l’Institut de Génétique et Microbiologie durant plusieurs années de (1992-1995) avant de prendre la direction de l’Institut Jacques Monod de 1996 à sa retraite.

Il était un enseignant de génétique remarquable qui a su transmettre sa passion de cette discipline à de nombreuses générations d’étudiants à travers ses cours, le « DEA de génétique » dont il a assuré la direction et de nombreux manuels qui sont des références dans le domaine. De nombreux étudiants de « son » DEA sont maintenant Professeurs ou Directeurs de Recherche et continuent à explorer des voies qu’il a ouvertes.

Ses recherches, initiée sous la direction de Georges Rizet, sur le champignon Ascobolus immersus ont contribué de façon déterminante à l’étude de la recombinaison génétique et à la compréhension des processus de conversion génique ainsi qu’à la mise en évidence de phénomènes épigénétiques liés à la méthylation de séquences répétées, domaine en pleine essor depuis quelques années.

C’était un homme généreux, profondément humain et à l’écoute des autres qui jusqu’au bout a gardé sa passion pour la Science.

C’est avec un profond respect que nous adressons toutes nos condoléances à sa famille et à ses proches.

Le Département de Biologie et la Faculté des Sciences d’Orsay