Les étudiants de l’Université Paris-Saclay brillent au French Physicists’ Tournament

 

 

Très beau résultat pour l’Université Paris-Saclay, qui a concouru à la 7ème édition du « French Physicists’ Tournament » les 7 et 8 février 2020 à Paris. Lors de ce tournoi, des équipes d’étudiants en Master de toute la France étaient venues s’affronter en joutes scientifiques à partir d’expériences originales, de théories, de simulations numériques et surtout de bonne humeur partagée ! Une expérience riche, une formation à la recherche par la recherche, avec à la clef un ticket pour la finale internationale, l'International Physicists' Tournament.

 

Ce tournoi est l’aboutissement de 4 mois d’efforts, durant lesquels les équipes ont dû plancher sur des problèmes aussi variés que : concevoir une horloge planétaire universelle qui ne retarde jamais, faire rebondir à plusieurs mètres une balle de ping-pong dans un verre d’eau, faire osciller des ronds de fumée non circulaires, étudier le nuage qui se forme au-dessus d’un bécher rempli d’azote liquide ou encore comprendre une bonne fois pour toute si le tourbillon au fond de la baignoire accélère (ou ralentit ?) sa vidange… Autant de problèmes le plus souvent ouverts, auxquels les étudiants apportent leur solution, parfois nouvelle, originale, et qu’ils viennent défendre avec passion le jour J.

Au-delà du tournoi lui-même, les étudiants peuvent prolonger l’aventure en publiant leurs résultats ! Lors de l’édition 2019, un problème particulièrement retord, portant sur la mécanique d’une corde en lévitation, a ainsi fait l’objet de 3 articles, dont un co-signé par l’équipe de l’Université Paris-Sud !

Cette édition 2020 a été une grande première : notre équipe, constituée d’étudiants du Magistère de Physique Fondamentale d’Orsay et de l’Ecole Normale Supérieure de Paris-Saclay, a porté pour la première fois les couleurs unies de l’Université Paris-Saclay. Antoine Barlet, Louis Brémaud, Vincent Brémaud, Derwell Drapier, Leila Godinaud, Tristan Guyon, Louis Haurie, Louis Heitz, Pierre-Ewen Lecoq, Nemo Malhomme, Romain Rescanières et Nicolas Sartore se sont donc attaqués ensemble à ces questions, rivalisant d'inventivité pour développer des modèles théoriques, et d'ingéniosité pour parfaire leurs expériences. Pour cela, ils ont été épaulés par le service technique du Magistère de Physique Fondamentale d'Orsay et partiellement financés par le labex PALM.

L'équipe a réalisé une très belle performance en se classant, avec l’Ecole Polytechnique et l’Université de Lyon – UCBL - ENS de Lyon, dans la catégorie "Médaille d'Or", à quelques points derrière le vainqueur de l'épreuve : l'ENSTA. Un très beau résultat, à la hauteur de ces 4 mois intenses, pour une aventure scientifique et humaine mémorable.

En savoir plus
Le site de la Section française de l'International Physicists' Tournament

Contacts :
Frédéric MOISY frederic.moisy @ universite-paris-saclay.fr
Claire MARRACHE claire.marrache @ csnsm.in2p3.fr