présentation

La Faculté des Sciences d’Orsay accueille plus de 9 000 étudiants dans des disciplines aussi variées que les mathématiques, l’informatique, la physique, la chimie, la biologie, les sciences de la Terre et de l’Univers. Elle dispose de 42 laboratoires de recherche, pour la plupart en association avec le CNRS, l’Inserm, l’Inra, l’Inria et l’Institut Curie.

L’excellence de la recherche menée à la Faculté a été récemment récompensée : en mathématiques par les médailles Fields obtenues en 2006 et 2010 par Wendelin Werner et Ngô Bào Châu, et en physique par le prix Nobel de physique obtenu en 2007 par Albert Fert.

Historique

En 1942, Irène Joliot-Curie (1897-1956) suggère la nécessité de créer une autre structure en complément de l’Institut du Radium (Paris). Parallèlement, au cours des années 1940, la Faculté des Sciences de Paris cherche un terrain afin d’y bâtir des annexes. Les recherches de terrain s’orientent vers la banlieue sud de Paris. En octobre 1954, un terrain situé sur la commune d’Orsay (au niveau du domaine de Launay) est acquis. La proximité des futures structures de recherche avec un tissu économique et industriel bien implanté est particulièrement favorable au projet d’implantation.

Entre 1954 et 1956, des constructions de bâtiments sont entreprises, notamment celui qui accueille le futur Institut de Physique Nucléaire d’Orsay (IPNO) et celui du Laboratoire de l’Accélérateur Linéaire (LAL).


Frédéric Joliot (1900-1958) sur le chantier (@Université Paris-Sud)

 

 

Dès 1958, une partie de l’enseignement du premier cycle de la Faculté des Sciences de Paris est transféré sur le domaine de Launay. Un an plus tard, une partie du second cycle d’enseignement est transférée, comprenant les mathématiques, la physique et les sciences de la vie et de la terre.

A partir des années 1960, il se construit de nombreux bâtiments sur le plateau pour accueillir de nouveaux laboratoires comme par exemple le Laboratoire des Retombées Atomiques, le laboratoire Aimé Cotton, l'Institut d'Optique ou encore un laboratoire pour les Sciences de la Terre. De plus, la bibliothèque universitaire ouvre ses portes en 1962 et une annexe réservée aux étudiants de premier cycle ouvre en 1972.


Etudiants de sciences autour des années 1960 (@Université Paris-Sud)

En 1965, le Centre d’Orsay devient indépendant de l’Université de Paris, avec la nomination le 1er mars 1965 du Doyen de la Faculté des Sciences d’Orsay, le professeur Joseph Bergerard (1920-2012). A sa suite, Georges Poitou (1926-1989) prend la direction de la Faculté de 1968 jusqu’en 1970.

La promulgation de la Loi Faure de 1968 vise à créer des établissements publics à caractère scientifique et culturel, dont les caractéristiques doivent répondre à certains critères comme la pluridisciplinarité. A cette époque, ce n’est pas le cas de la Faculté des Sciences d’Orsay. Il est alors décidé d’effectuer des regroupements avec d’autres structures pour viser le statut d’Université. La Faculté de droit Jean Monnet à Sceaux, celle de Médecine qui est une annexe de la Faculté de Médecine de Paris, mais aussi celle de Pharmacie ainsi que trois Institut Universitaire de Technologie (IUT) sont regroupés à la Faculté des Sciences entre 1865 et 1871 dans le but d’obtenir le statut d’Université.

Ainsi, sept composantes distinctes sont réunies pour constituer l’Université Paris XI, nommée en 1970 Université Paris-Sud.


Photographie du campus. (@Université Paris-Sud)

L’Université Paris-Sud occupe actuellement un espace de près de 200 hectares dont une partie est classée comme jardin botanique. Elle est localisée sur cinq sites géographiques différents et comprend 5 facultés (Unités de formations et de Recherche-UFR), 3 IUT et 1 école d'ingénieur :

  • Faculté Jean Monnet (spécialité Droit-Economie-Gestion)
  • Faculté de Médecine
  • Faculté de Pharmacie
  • Faculté des Sciences d'Orsay
  • UFR STAPS (Faculté de Sport)
  • IUT de Cachan
  • IUT d’Orsay
  • IUT de Sceaux
  • Polytech Paris-Sud