Helene Fouques


Crédit photo : Hélène Ngo-Thé Fouques
Hélène Ngô-Thé Fouques, une diplômée au service de de la Protection & de la nutrition des Cultures

Hélène Ngô-Thé Fouques est diplômée d’un Master 2 Innovation en Qualité et Productions Végétales (IQPV), elle est aujourd’hui responsable homologation France et Maroc chez SAPEC Group - Agro business.Nous avons pu échanger avec elle à l’occasion de la Journée des métiers du Master Sciences du Végétal.

 

Quel a été votre parcours de formation ? Qu’est-ce qu’être « responsable homologation » ?

J’ai effectué toutes mes années de Fac au sein de Paris Sud, Apres avoir échoué au Capes SVT, j’ai choisi de me réorienter vers le Master 2 professionnel IQPV qui offrait une formation de qualité, avec un pourcentage important d’embauche à la sortie. Dès mon entrée en master 2 je savais exactement que je voulais faire de l’homologation, car la rigueur imposée par ce domaine me correspondait.  

Aujourd’hui, je suis responsable homologation chez Sapec Group Agro Business, autrement dit je mets en application la réglementation en vigueur concernant les produits de la filiale France (étiquetage, fiche de données de sécurité, relecture des supports de communication ou encore des fiches techniques). Je cadre le plan stratégique et le calendrier budgétaire pour le service homologation. J’assure la conformité des produits de l'entreprise avec les différentes réglementations européennes et nationales. J’adapte les dossiers d’homologation aux spécificités françaises et marocaines tout en assurant la liaison avec les responsables du service homologation Europe. J’identifie et évalue les risques pouvant impacter la gamme des produits Sapec Agro en vue de définir les actions adéquates. Je participe aux travaux administratifs (préparation, dépôt, suivi auprès des autorités) d’autorisation de mise sur le marché et je veille au maintien des AMM existantes. Enfin, j’effectue le suivi de la règlementation nationale et européenne (veille réglementaire) et je participe au groupe de travail de l’interprofession.

Le réseau des diplômés est-il important pour vous ? Quels seraient vos conseils pour les étudiants ?

Le réseau IQPV est très important pour moi, les débouchés forment un petit monde où nous nous retrouvons régulièrement à l’occasion des réunions de l’interprofession ou d’évènements tels que les salons agricoles. Pour les étudiants, le fait de pouvoir échanger avec des personnes en poste, autour d’une discussion sans tabou, est important afin de se rendre compte des réalités et « contraintes » du métier : le niveau de salaire ou encore la pénibilité. Par exemple, pour ma part cela n’est pas évident d’être dans la paperasse tous les jours.

Quel est votre meilleur souvenir à Paris-Sud ?

Sans hésitation mon année IQPV, après avoir échoué en prépa Capes, je me suis retrouvée dans une formation avec une équipe enseignante formidable, présente et disponible, avec des cours de qualité et surtout le plus important à la fin : un emploi qui me passionne avec des challenges incroyables et une expérience formidable ! Notre promo 2008-2009 est restée très soudée.

Journée des métiers : zoom sur les bonnes pratiques du M2 Sciences du végétal

 

Vendredi 5 octobre, le Master 2 Innovation en Qualité et Productions Végétales (IQPV) organisait en partenariat avec le LabEx SaclayPlantScience (SPS) et l’Institut des Sciences des Plantes de Paris-Saclay (IPS2) une journée autour des métiers de la protection des plantes : développement technique, marketing ou encore homologation. Depuis 14 ans, les équipes pédagogiques du Master réunissent chaque année les alumni de ce master professionnel, mais aussi les partenaires privés de la formation (dont certains d'entre eux participent aux enseignements) ainsi que des représentants clés des entreprises innovantes de la production et protection des plantes.

L'équipe pédagogique du Master IQPV composée par Jean-Marc Seng, responsable de la formation, André Fougeroux, expert extérieur et Hélène Vanacker, correspondante insertion professionnelle, était présente, introduisant la journée en rappelant les atouts de la formation ainsi que l'insertion professionnelle des cinq dernières années. Les étudiants de la promotion entrante ont pu exposer leurs projets professionnels. Enfin de nombreuses entreprises avaient fait le déplacement à la fois pour se présenter, présenter leurs métiers ou encore leurs domaines d’intervention. Les étudiants ont donc pu aller à la rencontre de IBMA France (International Biocontrol Manufacturers Association), Corteva Agriscience (DowDuPont), HZPC France, ADAMA France, Syngenta ou encore l’Association Française de Protection des Plantes (AFPP), l’Institut du Végétal ARVALIS ou encore l’Institut national de recherche en science et technologie pour l'environnement et l'agriculture (IRSTEA).

L’après-midi était consacré à la prise de paroles des diplômés du Master 2 Sciences du Végétal avec plus de 25 alumni venus partager leurs entreprises, leurs parcours et leurs expériences professionnelles.

Parmi eux, citons, par exemple, Caroline Perrin issue de la promotion 2004-2005 aujourd’hui responsable homologation chez Arysta Life Sciences, Céline Le Guern (promo 2007-2008) et Rémi Chaume (promo 2008-2009), tous deux responsable commerce et marketing chez Syngenta ou encore Mallorie Durier, Chargée de communication et valorisation du Réseau DEPHY Ecophyto qui ont témoigné de leur insertion professionnelle et de leur évolution de carrière depuis la sortie du Master tout en donnant de nombreux conseils à la nouvelle promo IQPV.

La journée s’est achevée par un verre rassemblant les étudiants et un peu plus de 50 diplômés entre ceux présents lors de la journée et ceux venus juste pour la soirée car ne pouvant se libérer plus tôt. Au-delà de la création du réseau alumni, les nombreux échanges lors de cette journée permettent de mieux cerner les besoins des partenaires privés de la formation et donc de continuer à faire évoluer les enseignements afin de préparer au mieux les étudiants à une bonne insertion professionnelle. D’ailleurs depuis 5 ans, Hélène Vanacker réalise une enquête à ce sujet, et les résultats sont toujours plus satisfaisants. Il y a une vraie communauté qui se crée, les étudiants savent que les diplômés posent souvent une RTT pour se déplacer à cette occasion, se tisse ainsi un vrai sentiment d’appartenance.

 

Interview de Sabine Ferrier, 
Chargée du réseau des diplômés de l’Université Paris-Sud, 
Direction de l’orientation professionnelles et des relations entreprises.

Pour toute information sur le réseau des diplômés de l’Université Paris-Sud, vous pouvez contacter Sabine Ferrier,
chargée des relations diplômés à la Direction Orientation Professionnelle et Relations Entreprises : alumni.parisudien @ u-psud.fr,
01 69 15 33 29 (Bâtiment 330 campus d’Orsay).